Envoyer un message

 

Antonin Artaud, Les Couilles de l'Ange

Jehan-Rictus

“Merci mon cher poète, du beau livre. Oh ! quel étrange, poignant et lourd instrument vous vous êtes fait ! Je trouve géniale votre déformation de la langue. Tout ce que je ne connaissais pas des Soliloques du Pauvre m’a ému d’art, autant que j’en admire la source humaine. Cela part d’une telle profondeur pour jaillir si haut !”
(Stéphane Mallarmé, mai 1987)


De son vrai nom Gabriel Randon, Jehan-Rictus (1867-1934) connaît une enfance misérable. Adolescent, il découvre la bohême de Montmartre et fréquente poètes et anarchistes. Il se produit ensuite dans les Cabarets de la Butte. Ses chansons et ses poèmes lui valent les compliments de Mallarmé, de Léon Bloy, de Maurras… Sa langue aux intonations gouailleuses et argotiques, ses poèmes au phrasé expressif chantent les joies et les misères du petit peuple. La puissance de son verbe lui vaut d’être, encore aujourd’hui, le chantre privilégié des paumés, des exclus et des marginaux.
La présente édition reprend un florilège des illustrations originales que Steinlen (1859-1923) exécuta pour l’édition de 1903.

Extrait  -  Couverture  -  Illustrations

ISBN N° 978-2-907784-18-4
160 pages - 16 x 24cm - Broché - 88 illustrations en noir et blanc
Couverture illustrée brochée

Prix : 16 euros

Index